Faire un enfant: mission TOP SECRÈTE

Tsé ce sentiment que tout est beau, que tout le monde te comprend, que ton entourage respecte toutes les décisions que ton chum et toi prenez, que tout ce passe comme tu t’étais imaginé, que ton projet de faire un enfant reste entre vous deux. Tsé, la belle vie quoi ? 

BEAP! BEAP! BEAP! Réveille-toi, tu étais entrain de rêver! 

Tout ça n’est qu’un rêve. Oui, UN RÊVE! Car la réalité, ce n’est tellement pas ça, c’est tout le contraire même.

Tu veux que je te la dise la réalité ? Oui, attends-toi à ce que ça fesse, car LA VÉRITÉ fait mal!

Ta réalité, c’est que tu n’es pas capable de faire un enfant. NON! Ça fait des mois voire des années peut-être et il n’y a pas UN SEUL JOUR où tu n’y à pas penser. Oui, la vérité c’est que tu n’as que ça en tête: avoir un enfant. 

Et tout ce que ce à quoi tu penses c’est que tu n’as pas réussi encore.  Tout ce à quoi tu penses c’est que tu veux que personne ne sache que tu n’es pas capable d’avoir un bébé parce que ça te fait trop mal à toi-même pour pouvoir en parler.

Dis-je la vérité ? Je suis certaine que oui!

Si ce n’est pas ton cas, du moins, ça été le mien. Depuis le premier jour où on s’est dit: «GO! Viens me faire l’amour, c’est l’heure de faire notre bébé», je n’avais que ça en tête faire un bébé, vouloir un bébé, bercer mon bébé, bécoter mon bébé, endormir mon bébé, nourrir mon bébé, donner de l’amour à mon bébé.

IL N’Y A PAS UNE JOURNÉE OÙ JE N’Y PENSAIS PAS OK?! (Et je crie)

Et question de me torturer encore plus, bien oui, j’ai eu la brillante idée (ne rit pas parce que tu as eu la même idée que moi) de vouloir garder ce projet TOP SECRET!

Au début, quand ça fait seulement que quelques mois, c’est facile de dire aux autres que tu t’essaies pour avoir un enfant parce que tout le monde te la pose cette belle petite question d’amour. (Je t’épargne ma face)

“Piiiiiis, c’est pour quand vous les enfannnnnts ?”

Pis toi, bien, ne sachant pas que ça va prendre une éternité, tu es contente de le dire, car tu crois haut et fort que le mois prochain va être le bon. Tu es full méga positive, full enthousiaste voire même rempli d’excitation. Le plus beau projet de ta vie quoi? Tu as même envie de le crier sur le toit de l’Église.

Pis tu y crois tellement fort que tu gambades tout en chantant: « On s’essayyeeeee pourrrrrr avoir unnnnn ennnnfaaaantt et nous sooooommes tellllemmeeent heuuuuureuuux de caaaAaAAAA. »

Et là, BOOM! Tu frappes un mur parce que, quand tu gambadais, tu as oublié d’ouvrir les yeux une fraction de seconde et ce qui devait arriver, arriva.

Ta joie, ta hâte, ton bonheur vient de s’écrouler parce que tu viens de te rendre compte que ça fait déjà 1 an depuis le jour où vous avez mis ce projet en marche et que ce petit bébé n’est toujours pas en route. 

Soudainement, tu n’es plus aussi ouverte à en parler, tu en es gênée et tu as honte de ce qui vous arrive. Tu es déçue et tu te sens coupable. Tu te poses un million de questions et tu en veux à la Terre entière.

À chaque fois que quelqu’un te la pose de nouveau cette question, tu as juste envie de pleurer, mais tu te retiens, car il ne faut pas que ça paraisse que tu as de la peine. Non, il faut que tu lui fasses croire que tout va bien, que ça ne fait pas si longtemps que ça, que votre tour va arriver, qu’il n’y a pas de presse, que vous avez toute la vie devant vous et que, des fois, ça ne marche pas toujours comme on le souhaiterait, blablabla.

Ça te fait tellement mal que tu décides de ne plus en parler du tout. Tu te fais comme plan que, si jamais on te re-pose la question, de répondre que ce n’est pas encore dans vos projets à venir, que vous avez autre chose en tête…Sujet clos et on détourne la conversation avec le chien qui vient de passer dans la rue!

PFFFF! T’ES UNE MENTEUSE! Moi, en tout cas, j’étais une menteuse! J’adorais me mentir à moi-même, mentir aux autres et souffrir! Et je suis prête à parier que toi aussi, tu es comme ça!

Lorsque nous avons su qui fallait faire une fécondation in-vitro (soit dit en passant la seule et unique chance de tenir dans nos bras notre petit miracle selon ce qu’on nous avait dit), je ne voulais tellement pas que la planète entière le sache. 

Tout ce que je voulais, au plus profond de moi, c’était de garder ça juste pour nous. Juste entre mon chum et moi, that’s it! Dans mes rêves les plus fous et dans ce que j’idéalisais, je voulais que ça reste notre petit secret à nous, qu’on crée nos petits moments à nous. 

Je voulais qu’on vive ensemble, sans se préoccuper des autres, les prochaines étapes de notre parcours. Et on savait que ces étapes seraient toutes sauf facile à traverser.

Et c’est ce que nous avions convenu tous les deux. On a fait part de notre décision à notre famille comme quoi on tenait à garder ces moments, en fait, notre histoire pour nous. On tenait à ce que ça reste privé et, bien franchement, ça n’a pas fait l’unanimité.

Évidemment, ça été dur de prendre cette décision puisque je suis proche de ma famille. Non seulement, il y avait nos familles respectives, mais il y avait tout le reste de notre entourage: nos amis, nos voisins, nos collègues…

Et pour tout vous dire, ça failli la détruire, ma famille, parce qu’il est venu un temps où je ne savais plus quoi leur dire et quoi ne pas leur dire. C’était le chaos dans ma tête. 

Dire qu’on a un rendez-vous ou mentir, dire comment je me sens ou mentir, dire qu’est-ce qui s’en vient ou mentir. Toujours être prise entre dire un peu de vérité ou mentir, car je ressentais qu’on ne voulait pas respecter notre décision. La plupart n’était pas d’accord avec le choix que nous avions fait créant de nombreux malaises et mal-entendus.

J’en suis venue à un temps où j’ai commencé à m’isoler, à m’éloigner de moi et de mes proches. En fait, j’étais déjà bien loin de moi-même à ce moment-là mais, je ne m’en rendais juste pas compte. 

Tu ne t’imagines même pas (sauf si tu es en train de le vivre ou si tu l’as déjà vécu) tout le mal que ça m’a fait et tout le mal que ça fait à notre entourage de vouloir garder ce projet TOP SECRET. 

Et un moment donné, ça pèté! Plus rien n’allait! 

C’est ça que tu veux toi aussi ? Mentir à ne plus en être capable ? Mentir parce que tu n’es pas capable d’accepter ta réalité ? 

C’est ce qui m’est arrivé et je te jure ici que plus jamais je ne veux me sentir comme ça. J’en ai retenu une bonne leçon.

Pour lire mon e-book “Dévoiler son projet bébé” c’est juste ici.

entete-EBOOK-600X200px

Tout est une question de perception! 

Allez, sois fière de ton grand coeur! 💕

SHOOTER!✌️

CFP-6934-2Jessica 

Copyright © 2018 Jessica Lefebvre – Mom de coeur, All rights reserved.

Laisser un commentaire

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close