Frissons assurés!

Dans la vie, il n’y a jamais de hasard que des rendez-vous. Le 25 janvier 2016, nous venions de nous faire dire, après une 2e fécondation in vitro jetée par la fenêtre, que j’allais être très chanceuse si un jour j’arrive à être enceinte, que ça allait être comme un coup de dé, que ça allait être le hasard qui allait en décider.

Eh bien, quelques jours plus tard, soit le 28 janvier, mon conjoint et moi avions rendez-vous avec Vicky Morissette.

Mais qui est Vicky me direz-vous ? Elle est une messagère d’âmes de St-Benoit-Labre.

Cette dame nous avait été référée par la tante de mon conjoint au moment où nous en avions le plus besoin soit lorsque nous venions d’apprendre que notre embryon ne s’était pas accroché à nous, en novembre 2015. Elle nous avait dit d’elle qu’elle parlait aux morts et qu’elle avait un lit de cristal.

Bien honnêtement, j’étais bien curieuse d’en savoir plus, car c’était une première fois pour nous. Nous étions très excités de la rencontrer, car ça faisait déjà 2 mois que notre rendez-vous était pris.

Petite parenthèse…


Je vous avoue que, pour notre part, nous sommes des plus chanceux d’être ouverts à ce genre d’approche. Il y en a pour qui ils ont peur, très peur de se faire dire les vraies choses en face. C’est tabou dans notre société et celle-ci nous laisse croire que c’est mal et que c’est du n’importe quoi. Quand tu réalises que tout à un sens, d’avoir cette ouverture vaut de l’or et nous fait avancer comme jamais.


« Seul, on va vite. Ensemble, on va loin. »

Attachez bien votre tuque parce que, ce je m’apprête à vous dire, vous laissera sans mot.

« Nul besoin de voir pour croire. Ressentir veut tout dire. »

Ça va comme suit. Mon conjoint était le premier à y aller. Elle nous rencontre individuellement et à tour de rôle.

Ça faisait déjà plus d’une heure qu’il était là et comme on habite très proche, j’ai décidé d’aller le rejoindre. En entrant, j’ai vu son visage tout plaqué rouge. Il avait pleuré, c’était assez évident. J’étais quasiment stressée de la rencontrer tsé, ne sachant pas trop à quoi m’attendre…

Voici ce qui s’est passé pour lui:

Vicky lui avait expliqué son lit de cristal. Ce lit replace les chakras, chasse le stress et fait le travail qu’il a à faire selon la personne. Elle lui a dit aussi qu’elle faisait des communications avec les personnes décédées et elle lui avait demandé qu’est-ce qui l’intéressait. Il voulait tout essayer et il désirait une communication si c’était chose possible.

Alors, il s’est couché sur le lit et elle lui a expliqué qu’elle placerait les cristaux selon ses points d’énergie, des points que nous avons tous en nous. Elle lui a dit aussi que ça se pouvait qu’il s’endorme, qu’il ressente des picotements à travers lui, etc. Elle a mit ses 2 mains sur sa tête et a demandé aux anges et aux êtres de lumière de bien travailler durant le processus. Après, elle est sortie de la pièce pour aller faire de l’écriture automatique pendant 30 minutes.

Le temps écoulé, elle lui a expliqué ce qui s’est produit sur le lit pendant qu’elle était en train d’écrire. Elle lui a dit que lorsqu’elle lui expliquait le fonctionnement, un homme était assis sur la chaise à côté et que cet homme n’était pas certain de tout ça.

Les mots qu’elle a écrits pour mon conjoint vont comme suit:

« Wow, l’énergie entre très bien en toi. En déposant mes mains, ça circulait très fort. Tu as une vibration, au cœur, très très puissante. »

À ce moment-là, mon conjoint avait le cœur qui battait très fort lorsqu’il était couché sur le lit.

« Tu es un gars de cœur toi. Beaucoup, beaucoup d’amour à ce chakra est déversé en toi. Il y a un manque d’une personne significative pour toi. C’est pour cette raison que le lit réajuste cet ennui, ce manque. Tu es un homme super travaillant et qui travaille pour deux. C’est à ce moment que l’homme qui était assis se leva vers toi et te dit : « Ben oui Karl, mon homme, je suis là. Pensais-tu vraiment que j’aurais manqué ce rendez-vous avec toi ? Tu me manques tellement toi aussi. Je suis si fier de toi, mon homme. Ce soir va t’aider à continuer différemment. Il y aura moins de questionnement à mon sujet. »

Je crois voir un homme. Est-ce ton père ? Non! Ton grand-père, mais c’est comme si c’était ton père. »

Mon conjoint était bouche bée. Il pleurait et était très content de savoir que son grand-papa était là pour lui. Il ne savait plus quoi dire, car durant toute la semaine, quand il allait chauffer la fournaise, il disait à Raymond, son grand-père décédé : 

« N’oublie pas, on a un rendez-vous ensemble jeudi. »

Et là, Vicky qui lui sort ça comme message… WOW!! Seulement lui savait ce détail. Elle continua : 

«Je le vois te prendre la main d’une telle fierté. Il a une très grande place dans ton cœur, vraiment beaucoup. Le lit place beaucoup de lumière entre vous 2. Il y a une énergie très puissante autour de toi. Il est placé sur ta gauche. Je crois que c’est exactement ça que tu venais chercher. Le lit travaille au niveau de ta nuque. Il y a beaucoup de tension et ça descend sur tes épaules. L’énergie travaille à ta gorge. La fréquence pulse et nettoie cette région. Est-ce que tu engourdis du bras droit ? Cela semble venir du cou et derrière l’omoplate droite aussi.»

Effectivement, mon conjoint avait tous les symptômes qu’elle venait de lui dire. Elle a continué avec son grand-père, car il était là et pour être certaine qu’il sache que c’était bien réel et que c’était bien lui, elle lui a parlé de la chaise où il se berçait tout le temps, de la maison familiale, de sa terre et qu’il était vraiment fier que ce soit lui qui l’ait acheté.

Elle lui a donc demandé si j’étais enceinte. Il lui a répondu que non. Elle se demandait pourquoi son grand-père lui faisait signe comme s’il lui envoyait quelque chose. Il lui a raconté notre situation. Elle lui dit qu’elle voyait une petite âme masculine autour de son grand-père, mais ne comprenait pas pourquoi cette âme était là. Elle lui a demandé si j’avais fait une fausse couche. Elle sentait qu’il y avait un blocage. Elle était contente qu’il lui raconte tout ça, car en le sachant, elle allait pouvoir poursuivre avec moi.

Elle a rajouté que c’était probablement un bébé à venir. Elle voyait Raymond faire une boule. Elle voyait combien on s’aimait et que c’était vraiment beau de nous voir ensemble. Raymond en était bien fier. Elle disait qu’il lui montrait une maison, une maison neuve, mais elle ne comprenait pas pourquoi. Raymond était décédé en août 2012 et on avait commencé à construire notre maison en octobre. Mon conjoint avait toujours souhaité que son grand-papa voie notre maison. Elle lui a confirmé qu’il avait été avec nous tout le long de la construction et que, même s’il n’était pas là physiquement, il était bien là, qu’il travaillait avec nous et que c’était pour ça qu’il travaillait comme deux (tel que mentionné plus haut).

Mon chum était vraiment content de savoir tout ça et ça le faisait pleurer. Raymond n’arrêtait pas de dire à Vicky qu’il ne rêvait pas. Elle se demandait pourquoi il disait ça. En fait, mon conjoint rêvait et rêve souvent de son grand-père et il lui a confirmé qu’il ne rêvait bel et bien pas, qu’il était vraiment là, que c’était bien lui qu’il voyait.

Elle lui a ensuite parlé d’un tracteur, le tracteur de Raymond. Il lui dit alors que c’était lui qui l’avait acheté et qu’il était dans son garage. Elle sentait que Raymond avait une crainte qu’il le vende. Il lui dit que non, mais qu’un ami allait venir le réparer dans la semaine afin qu’il fonctionne mieux.

Elle est parti à rire et son grand-père aussi. Il pensait que son petit fils allait vendre son tracteur. Elle a dit que, tant qu’il allait l’entretenir, qu’il n’en viendrait pas à bout de ce tracteur-là.

Elle a demandé à mon conjoint s’il avait des questions. Il lui dit oui, les geais bleus. Elle lui demanda s’il voulait savoir si c’était vraiment Raymond qui les envoyait et est parti à rire.

Elle a regardé à sa gauche et lui a demandé s’il en doutait vraiment. Encore une fois, wow! Il a été rassuré et touché de savoir que c’était bien ce qu’on pensait, que les geais bleus venaient de son grand-père. Elle lui a demandé si on avait été bûché dernièrement et oui. On avait été couper des branches de bouleaux. Elle lui dit qu’il était là avec nous et qu’il était vraiment fier de nous voir aller, qu’à chaque fois qu’il allait dans le bois, il était là lui aussi.

Elle lui dit que, quand il est décédé, son grand-père a eu très peur. Il voulait donc vivre. Il avait tenu la corde jusqu’au bout et que c’était son corps qui avait flanché. Oui, il avait eu peur, mais il s’était envolé comme un oiseau. À présent, il survolait ses terres et il était très heureux là-haut.

Vicky commençait à voir que son grand-père prenait un peu de distance. Elle disait qu’il lui faisait un signe de la croix, mais elle ne comprenait pas trop. Mon conjoint, lui, il savait exactement pourquoi. Il avait manqué la dernière bénédiction de son grand-père, car nous étions partis en voyage ce jour de l’an là.

Raymond lui dit qu’il n’était jamais trop tard pour être béni, qu’il était là en face et qu’il le bénissait lui, moi et toute sa famille et il fondit en larmes, encore une fois. Vicky lui a dit que c’était EXACTEMENT ça qu’il venait chercher lors de ce rendez-vous. WOW! Comment expliquer ça!

Son grand-père a ajouté, avant de partir, de ne pas lâcher, qu’on allait finir par y arriver, qu’il était là pour nous. 

Non mais hein?! Un don qui nous laisse sans mot n’est-ce pas ?! Un autre ange sur notre route.

La suite dans mon prochain article…

Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez aller voir la page Facebook de Vicky juste ici: certainement que je vais aller voir!

•••

Tout est une question de perception! 

Allez, sois fière de ton grand coeur! 💕

SHOOTER!✌️

CFP-6934-2Jessica 

Copyright © 2018 Jessica Lefebvre – Mom de coeur, All rights reserved.

Laisser un commentaire

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close